“Quand il y en a un, ça va...”

Quelques jours après avoir mis à la retraite un préfet pour des propos au relent colonialiste, Brice Toutpuissant se lâche lors de l'université d’été de l’UMP, devant un parterre de militants chauffés à blanc. Alors qu’une militante lui présente Amine, un jeune d’origine algéro-portugaise, comme "(leurs) petit arabe", Brice lance : "Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes."
Très vite, la vidéo fait le buzz sur Internet, le ministre est accusé de racisme, crie au complot avant d’exprimer, une semaine plus tard, ses "regrets" pour une "polémique inutile et injuste".
Défendu bec et ongle par tous ses amis de l’UMP et même l’irréprochable Georges Frêche, blanchi par la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (dont le président fût accessoirement tête de liste UMP aux élections européennes de 2004), on finit par se demander si notre interprétation n’était pas "totalement inexacte" ? Et si ce propos ne faisait pas référence aux origines d’Amine ? Et s’il parlait d’autre chose ? Mais alors à qui, à quoi, pensait Brice Toutpuissant en lâchant ces phrases ? Partageons nos idées !

J'ai trouvé !

Pour poster votre idée, il vous suffit de compléter les champs de texte ci-dessous. Attention : le nom de l'auteur n'est pas obligatoire.

“Quand il y a un(e) , ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.”

Votre nom :

1 | ... | 31 | 32

Sept172009

 à 16h33 par vlad | voter pour ce message | 263 votes

Quand il y a un(e) cœur qui bat à la première échographie que passe ma femme, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h32 par inconnu | voter pour ce message | 87 votes

Quand il y a un(e) athlète français sorti dès le premier tour des championnats du monde d'athlétisme, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h31 par Steve G. | voter pour ce message | 224 votes

Quand il y a un(e) cheveux qui tombe dans le lavabo quand je me peigne le matin, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h31 par inconnu | voter pour ce message | 217 votes

Quand il y a un(e) personne qui reste assise sagement dans le métro, alors qu'une femme est en train de se faire agresser sous ses yeux, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h29 par Paul LG | voter pour ce message | 100 votes

Quand il y a un(e) un pied gauche au bout des jambes de Mateja Kezman, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h24 par Arnaud | voter pour ce message | 226 votes

Quand il y a un(e) électeur qui vote pour le FN, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h24 par Bernard L. | voter pour ce message | 90 votes

Quand il y a un(e) jeune qui siffle la Marseillaise au Stade de France, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h23 par Anne | voter pour ce message | 94 votes

Quand il y a un(e) cheveux de femme sur le canapé qui n'est pas le mien, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 16h19 par Adolf H. | voter pour ce message | 287 votes

Quand il y a un(e) un Allemand qui vote pour moi en 33, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !

Sept172009

 à 15h07 par Aurélien H. | voter pour ce message | 101 votes

Quand il y a un(e) poil dans mon assiette au restaurant, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes !